Cinéma

Un film est un mélange liant écriture, préparation des lieux et des scènes, découpage technique, photographie, lumière, son, vidéo, acteur(s) et montage. Autant de problématiques que notre association souhaite faire découvrir au travers de stage ciblés ou de cours à ceux qui souhaitent s’initier à la création audiovisuelle cinéma sur Amiens et sa région.

Les ateliers se décomposent en 4 axes principaux (cliquez sur un élément pour en savoir plus) :

  • L'écriture
    Les participants étudieront les méthodes d’écriture d’un scénario et la dramaturgie au sens large : les règles à respecter tant sur la forme que sur le fond, les dialogues. Ensuite, le groupe se mettra d’accord sur l’écriture de son propre scénario en fonction de partis-pris décidés ensemble : un thème, des personnages, une atmosphère, un élément perturbateur, etc.
  • Le dépouillement et découpage technique
    Après la phase d’écriture, il faut procéder au dépouillement. On ne se lance pas tête baissée dans le tournage sans avoir répertorié au préalable les éléments indispensables à la réalisation du film ! Il convient au préalable de se mettre d’accord sur les lieux de tournage utilisables, les objets et costumes nécessaires, la logistique globale du projet. Le découpage est le document de travail du réalisateur au sein duquel il détermine ses choix de mise en scène plan par plan (cadrage, minutage, lumière, etc.).
  • Le tournage
    Cette phase est l’aboutissement des précédentes étapes, celle que toute personne souhaite vivre : c’est là que tout prend forme. Chaque plan est filmé, on y dirige les acteurs sous le regard des techniciens tels que le chef opérateur, le cadreur ou l’ingénieur du son. La direction d’acteurs prend tout son sens à ce moment, de petites répétitions peuvent être organisées en amont et le tournage se fera ensuite pour les comédiens, encadrés et aidés par les membres de l’association.
  • Le montage et la post-production
    Cette étape est celle qui permet d’assembler les images tournées ainsi que les sons et dialogues dans un ensemble cohérent. C’est ici que s’imprime le rythme et la narration du film. C’est aussi à ce moment que d’éventuelles incrustations numériques sont apportées aux plans nécessitant des trucages. Pour cette phase, le travail se fait sur ordinateur avec un matériel spécifique fourni par l’association.